Principes de rédaction

Nous vous proposons des principes de rédaction simples et adaptables plutôt que des lignes directrices complexes.

Nous croyons qu’un bon contenu commence par une bonne stratégie de contenu, c’est-à-dire un cadre permettant de prendre des décisions éclairées quant à notre approche.

Nous croyons aussi qu’une bonne stratégie de contenu nécessite un solide système de conception mettant à contribution les plateformes de notre structure Web et les personnes qui créent et entretiennent ces plateformes et leur contenu. Ces principes favorisent une conception axée sur l’utilisateur.

Style

Pour assurer la cohérence des contenus de la Banque, imprimés ou numériques, notre système respecte les règles de style établies, notamment pour le vocabulaire, l’orthographe et la grammaire.

Langue

Ton et style

Au fil du temps, notre système pourra servir à décrire comment adapter le ton et le style du contenu aux besoins et aux attentes des lecteurs. Pour le moment, nous appliquons les règles de style de la Banque.

Lisibilité

Nous déterminons le niveau de lecture des différents types de contenu en fonction de nos divers auditoires et nous appliquons les règles de style de la Banque.

Texte

Comme les utilisateurs Web cherchent généralement de l’aide pour une tâche précise et n’ont pas le temps de lire des documents en profondeur, nous tentons de rendre nos textes faciles à parcourir. Voici comment les rédacteurs Web peuvent nous aider à le faire.

Voir aussi : Typographie

Structurez votre contenu avec des sous-titres

  • Créez un récit facile à suivre à l’aide de sous-titres parlants juste assez concis pour être clairs.
  • Placez le verbe ou le nom le plus chargé de sens en début d’énoncé; faites passer la clarté avant le parallélisme.
  • Hiérarchisez les sous-titres pour séparer les idées.
  • Reportez-vous aux règles de style de la Banque pour le formatage des titres et sous-titres.

Soyez concis

  • Chaque section doit porter sur son titre.
  • Préférez les expressions courtes (« depuis cinq ans » plutôt que « depuis les cinq dernières années »).
  • Évitez les verbes ternes :
    • Remplacez les verbes « être » et « avoir » par des verbes porteurs de sens.
    • Au lieu d’ajouter un adverbe pour compléter le sens d’un verbe, trouvez un verbe plus précis (p. ex. « accélérer » au lieu de « aller plus vite »).

Allégez les paragraphes

  • Divisez les paragraphes longs et les phrases longues. Abordez un seul point par élément.
  • Concentrez-vous sur l’idée principale et éliminez le superflu.
  • Employez un langage simple et des mots courts.

Présentez les idées connexes dans des listes

  • Repérez les phrases et les paragraphes susceptibles d’être transformés en listes :
    • liste à puces – pour des éléments sans ordre particulier
    • liste numérotée – pour des étapes (énoncés contenant les mots premièrement, deuxièmement, etc.)
  • Créez un parallélisme entre les éléments des listes (tous des verbes ou tous des noms) et limitez chaque énoncé à une seule idée.
  • Pour créer des liens, choisissez des éléments de texte parlants plutôt que d’inclure l’énoncé au complet.

Mettez en évidence les points importants

  • Placez la chose (nom) ou l’action (verbe) le plus important en début d’énoncé.
  • Limitez l’utilisation du gras, et n’utilisez l’italique que si les règles de style l’exigent.
  • Utilisez des mots parlants pour créer des liens (évitez « cliquez ici ») au lieu d’ajouter une liste de « liens connexes ».

Texte de remplacement

Il s’agit d’éléments de texte associés aux images complétant le contenu.

  • Rédigez un texte descriptif et précis.
  • Tenez compte du contexte de l’image.
  • Faites des liens avec le reste du texte.
  • Évitez les expressions comme « cette image » ou « l’illustration montre ».
  • Limitez-vous à 30 à 50 mots : les énoncées trop longs nuisent à l’expérience de ceux qui les écoutent.

Dans le cas des images décoratives, laissez la valeur du code « alt » vide. (c.-à-d., alt="").